Archéologue, chef.fe du pôle "Archéologie de l'abandon" (CDI)

TYPE D’EMPLOI : CDI
LIEU ET PERIODE DE TRAVAIL : Arabie Saoudite (région d’Al-Ula) et France (Paris ou possibilité de télétravail)
PROFIL  Master ou Doctorat en Archéologie (5 ans minimum d’expérience professionnalisante à l’étranger)
SALAIRE : selon expérience
POUR POSTULERMerci d’envoyer un CV et une lettre de motivation de 1000 mots max. avant le 1er Octobre 2021 par email avec « Candidature MUDUD – Poste Archéologue terrain » en objet de l’email à ces 3 adresses :
secretariat@archaios.fr, apolline.vernet@archaios.fr, benedicte.khan@archaios.fr

Afin d’évaluer au mieux l’expérience dans ce poste vous êtes invité.e à joindre un exemple de rapport ou article représentatifs de vos travaux

Dans le cadre du projet « Historical Investigation of Al-Ula Old Town — Multiscalar Documentation for Urban Dynamics » ou MuDUD, coordonné et financé par AFALULA (Agence française pour le développement d’AlUla) en partenariat avec la RCU (Royal Commission for AlUla), Archaïos recrute un.e Archéologue, chef.fe du pôle “Archéologie de l’abandon” pour l’étude de la Vieille Ville d’AlUla, dans le nord-ouest de l’Arabie Saoudite.

Projet pluriannuel mis en œuvre par Archaïos et dirigé par Dr. Apolline Vernet depuis début 2021, le projet MuDUD souhaite, à travers une approche pluridisciplinaire, appréhender l’histoire de la Vieille Ville d’AlUla. Travaillant au sein d’une équipe internationale d’experts, l’Archéologue Chef.fe du pôle Archéologie de l’Abandon est sous la direction de la directrice du projet, et est en collaboration avec la coordinatrice scientifique du projet. 

L’Archéologue Chef.fe du pôle Archéologie de l’Abandon sera amené.e à se rendre dans la Vieille Ville d’AlUla (Arabie Saoudite) plusieurs fois par an, pour des missions de terrain de deux mois. Entre chaque mission, il/elle travaillera soit à Paris, au bureau d’Archaïos, soit à distance en télétravail, en fonction de son lieu de résidence.

MISSIONS PRINCIPALES

Le travail du pôle de recherche “Archéologie de l’Abandon” focalise sur l’étude des vestiges archéologiques, notamment à travers la mise en place de fouilles et nettoyages archéologiques ciblés dans la Vieille Ville d’AlUla. L’équipe travaillera en étroite collaboration avec les autres pôles de recherche du projet MuDUD — ‘Gestion des données’, ‘Archéologie du bâti’, et ‘Architecture’ —, les spécialistes impliqués dans le projet, et les autres acteurs présents dans la Vieille Ville.

La/le Chef.fe de l’équipe «Archéologie de l’Abandon» sera responsable des tâches qui incombent à l’équipe d’archéologues de terrain. Celles-ci sont :
• Coordination des opérations de dégagements archéologiques menés dans la vieille ville d’AlUla.
• Supervision d’une équipe d’ouvriers locaux.
• Documentation et analyse des vestiges archéologiques découverts.
• Supervision de la lecture stratigraphique des fouilles avec les matrices de Harris correspondantes.
• Formation à l’archéologie des étudiants et/ou stagiaires participant au projet.
• Veiller à l’organisation de la documentation de terrain, les photographies, les dessins et les croquis.
• Veiller à l’archivage de la documentation de terrain.
• Travailler en étroite collaboration avec l’Administrateur.ice de la base de données et les autres archéologues participant au projet MuDUD.
• Rédaction d’un rapport hebdomadaire en anglais des opérations effectuées sur le terrain.

En plus des tâches de l’équipe, la/le Chef.fe d’équipe a les responsabilités suivantes :
• Planification des activités de terrain
• La charge de l’enregistrement et de l’archivage des données provenant de l’équipe de terrain
• Être force de proposition pour les innovations : nouvelles techniques d’analyse et de traitement de données
• Participation aux développements des axes scientifiques du projet en collaboration avec les autres Chef.fe.s de Pôle  et la Directrice du projet
• Joindre au rapport de fin de mission de terrain l’ensemble de la documentation générée par le pôle :
· les données de fouilles, carnet(s) de fouilles, liste des objets enregistrés et décrits sous forme papier, en format natif et en PDF.
· les photos et cartes réalisées en format natif et en PDF.
• Veiller au transfert des données au/à la Chef.fe de Pôle « Gestion des données » 
• Préparation d’une documentation archéologique propre et soignée en vue d’une publication grand public
• Rédaction d’un rapport de fin de terrain, en anglais, de l’ensemble des opérations de terrain à rendre 10 (dix) jours après le terrain
• Rédaction d’un rapport scientifique, en anglais, à rendre 1 (un) mois après le terrain. Ce rapport devra contenir les questions scientifiques soulevées par le pôle, les réponses et hypothèses de réponses qui ont pu être obtenues lors de cette campagne, et les données acquises en corrélation avec celles auparavant obtenues
• Il/elle sera amené.e à tester et améliorer le protocole d’enregistrement des données en accord avec les différents interlocuteurs scientifiques et au sein d’Archaïos. 

Ces tâches (au niveau de l’équipe et personnellement) impliquent des compétences pour la gestion, et pour la gestion d’équipe :
• La bonne coordination de l’enregistrement journalier des données de terrain en suivant le protocole d’enregistrement mis en place par Archaïos 
• La gestion de la logistique du matériel archéologique dégagé lors des fouilles (enregistrement, rangement, entreposage, etc.) en suivant les consignes précises du Département de Conservation de la RCU
• Le respect et le suivi par son équipe de terrain des règles d’hygiène, de sécurité et sanitaires en vigueur à Archaïos, aussi bien au niveau global du projet qu’au niveau du rangement et entretien des outils, sécurisation des sondages, etc.

PROFIL RECHERCHÉ

L’Archéologue Chef.fe de pôle du département de recherche “Archéologie de l’Abandon”, en tant que membre du projet MUDUD, participera activement au bon déroulement de l’ensemble du projet, dans un esprit de collégialité.

L’Archéologue doit avoir l’expérience des fouilles archéologiques, notamment en fouille préventive, et de la rédaction de rapports de fouilles et scientifiques.

L’Archéologue doit réunir ces qualités :
• Résilience
• Bonne adaptabilité au terrain dans des conditions climatiques difficiles (chaud et aride)
• Capacité d’anticipation des besoins
• Capacité à travailler dans l’urgence quand elle se présente
• Bonne capacité à la hiérarchisation des tâches
• Diplomatie et discrétion
• Débrouillardise et polyvalence
• Flexibilité
• Savoir garder son sang-froid en toute circonstance, résistance au stress
• Être capable de travailler dans un environnement interculturel
• Avoir au moins un niveau B1 en anglais
• La connaissance de l’arabe serait un vrai plus
• Permis B et international (souhaitable)

Vue de la vieille ville d'AlUla