mobilité, réseaux d'échanges et transferts technoculturels en asie centrale méridionale pendant l'âge de bronze

type d'opération

Carte archéologique

dates

2018-2020

En parallèle d’un accroissement de la complexité sociale, l’âge du Bronze en Asie centrale est marqué par un fort multiculturalisme dû aux mouvements et aux mélanges de plusieurs groupes de populations, sédentaires ou mobiles, tels que le Complexe Archéologique Bactro-Margien/Civilisation de l’Oxus, ou encore la Communauté Culturelle Andronovo. Parmi les aspects fondamentaux pour la compréhension de l’âge du Bronze et de la période suivante en Asie centrale, il convient d’interroger l’infiltration des populations mobiles venues du Nord de la région, les interactions socioculturelles qui s’ensuivirent et leurs conséquences pour les divers groupes occupant le sud de l’Asie centrale. Pourtant, ces populations mobiles sont encore très mal connues en dehors de leur région d’origine, ce qui représente une des plus importantes limitations pour cette question. 

Le projet interdisciplinaire développé par Élise Luneau, supporté par la Deutsche Forschunggemeinschaft, vise ainsi à apporter de nouvelles données en tenant compte de toutes les populations cohabitant au cours de l’âge du Bronze, à rechercher des indices des processus multiculturels, en utilisant des méthodes modernes encore pionnières dans la région et pour ces populations. 

 

La collaboration avec Archaïos est centrée sur l’élaboration du Système d’Information Géographique pour les prospections réalisées dans deux zones clés en Ouzbékistan (montagnes de Nuratau) et au Tadjikistan (vallée de Hissar), ainsi que le suivi de l’analyse spatiale. L’objectif de la collaboration est de cartographier les occupations humaines dans toutes les niches écologiques et de mettre en évidence les modèles de peuplement des diverses populations. 

intervenants

Directeur du projet :
Elise Luneau (chercheur, DAI)
Manageur du Projet :
Dr. Jessica Giraud ( Archaïos)

partager cette page !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest